Message du président

Comprendre qui nous sommes, décider comment nous comporter, ressentir l’amour et rire — le cerveau est la clé de ces comportements. La région cérébrale liée à ces fonctions est sans aucun doute celle des lobes frontaux, c’est-à-dire la région du cerveau la plus étroitement liée à ces fonctions supérieures. Continuer la lecture « Message du président &rquo;

Mise à jour des Programmes de découverte intégrée

En tant qu’institut de recherche vouée à maximiser l’excellence en neuroscience en Ontario, l’IOC, a cherché partout en Ontario des scientifiques, des cliniciens, des représentants de l’industrie et des groupes de défense des droits des patients qui se concentrent sur des défis semblables. Afin de mieux atteindre leurs objectifs communs, cinq Programmes de découverte intégrée ont été mis en place pour la paralysie cérébrale, la dépression, l’épilepsie, les maladies neurodégénératives et les troubles de neurodéveloppement. Les programmes de « découverte intégrée » sont des programmes de recherche qui unissent des scientifiques, des cliniciens, des représentants de l’industrie et des groupes de défenses des droits des patients de partout en Ontario, afin de favoriser l’intégration entre les disciplines et l’examen de nouvelles questions. Continuer la lecture « Mise à jour des Programmes de découverte intégrée &rquo;

NeuroTech Ontario: l’innovation à l’échelle de la province

Il y a trois ans, l’Institut ontarien du cerveau et l’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario (FedDev Ontario) ont formé un partenariat pour accélérer la formation d’un groupe de neurotechnologie en Ontario. Depuis, le programme, appelé NeuroTech Ontario, a favorisé la création de technologies transformatrices, dont des appareils, des diagnostics et des applications de santé visant à améliorer la vie des personnes souffrant de troubles cérébraux. Continuer la lecture « NeuroTech Ontario: l’innovation à l’échelle de la province &rquo;

Le cerveau – toute la vérité

Principalement, l’Institut ontarien du cerveau (IOC) effectue la narration d’histoires, rend la recherche accessible et crée un esprit communautaire profond au sein du paysage de la neuroscience. L’IOC vise à faire de l’Ontario un chef de file dans la recherche sur le cerveau ainsi qu’en matière de commercialisation et de soins connexes. De plus, l’Ontario accueille de grands chercheurs et des installations de premier plan dans le domaine de la neuroscience depuis bien avant que l’IOC soit fondée et sa mission était de former différents groupes pouvant travailler ensemble de manières qui n’avaient jamais été possibles auparavant. Continuer la lecture « Le cerveau – toute la vérité &rquo;

Établir un lien entre les familles et la communauté des chercheurs

L’un des principaux objectifs de l’IOC est de permettre la collaboration entre les patients et les défenseurs de leurs droits, les chercheurs, les cliniciens et l’industrie, afin d’améliorer les résultats pour les personnes atteintes de troubles de neurodéveloppement. Continuer la lecture « Établir un lien entre les familles et la communauté des chercheurs &rquo;

Recherche sur la démence et soins connexes: les mégadonnées peuvent-elles aider?

Nous vivons dans un monde de mégadonnées qui peuvent servir d’outil particulièrement pratique pour aider les systèmes de santé à mieux comprendre les patients et leurs besoins dans de grandes populations. Bien utilisées, les mégadonnées ont le potentiel de pouvoir faire avancer la recherche et d’aider les fournisseurs de soins de santé à personnaliser leurs soins. Toutefois, cette possibilité est loin d’avoir été totalement exploitée en raison des défis associés au fait d’obtenir, de traiter et d’analyser des volumes de données importants pour produire des conclusions significatives. Continuer la lecture « Recherche sur la démence et soins connexes: les mégadonnées peuvent-elles aider? &rquo;

Message du président : c’est, après tout, une question de câblage

Message du président : c’est, après tout, une question de câblage

86 milliards : le nombre estimatif de neurones, ou cellules, dont se compose le cerveau humain. Chaque cellule abrite un univers de complexité et d’activité. Pourtant, les aptitudes remarquables du cerveau, comme penser, se souvenir, répondre, ressentir, ne s’expliquent pas en mettant à l’échelle les actions particulières de chaque cellule. C’est, après tout, une question de câblage. Les neurones ne travaillent pas en isolation. En fait, on dit que chaque cellule peut établir jusqu’à 10 000 liens avec d’autres. Le résultat de cette connectivité, quelque 100 billions de connexions, est le réseau dont se compose le cerveau humain. Continuer la lecture « Message du président : c’est, après tout, une question de câblage &rquo;