Rejoindre les discussions mondiales sur le partage des données

L’Institut ontarien du cerveau a comme objectif d’améliorer la santé cérébrale et les données de recherche forment l’un des éléments de base pour y parvenir. Ces dernières sont des actifs de valeur, car elles peuvent être partagées, analysées et réutilisées de différentes façons afin de soutenir de nouvelles découvertes et de réduire la perte de ressources. Un moyen de recycler des données et de découvrir de nouvelles choses consiste à lier des données régulièrement recueillies sur la santé d’une population, les données « générales », à des données de recherche « spécialisées » (par ex. : imagerie, génétique, etc.). Afin de tirer le maximum de ce processus, l’IOC a mis sur pied plusieurs initiatives, y compris une plateforme informatique, un atelier international et des stages, en lien avec les nouvelles façons de relier et de partager les données. Continuer la lecture « Rejoindre les discussions mondiales sur le partage des données &rquo;

Recherche sur la démence et soins connexes: les mégadonnées peuvent-elles aider?

Nous vivons dans un monde de mégadonnées qui peuvent servir d’outil particulièrement pratique pour aider les systèmes de santé à mieux comprendre les patients et leurs besoins dans de grandes populations. Bien utilisées, les mégadonnées ont le potentiel de pouvoir faire avancer la recherche et d’aider les fournisseurs de soins de santé à personnaliser leurs soins. Toutefois, cette possibilité est loin d’avoir été totalement exploitée en raison des défis associés au fait d’obtenir, de traiter et d’analyser des volumes de données importants pour produire des conclusions significatives. Continuer la lecture « Recherche sur la démence et soins connexes: les mégadonnées peuvent-elles aider? &rquo;