S’adapter aux nouvelles normales par la neurotechnologie

Nous tenons la santé du cerveau pour acquise. Nous avons tendance à ne pas y penser jusqu’à ce que quelque chose change et qu’une tâche simple devienne désormais difficile. Souvenez-vous de la fois où vous avez subi une blessure sportive et que vous êtes resté au lit pendant quelques semaines; de la fois où vous vous sentiez triste et aviez du mal à en parler à l’un de vos amis ou des membres de votre famille; ou imaginez taper du pied au rythme de votre chanson préférée sans pouvoir vous arrêter. Bien que la plupart d’entre nous puissent nous rétablir et retrouver nos capacités habituelles, une personne sur trois touchée par un trouble cérébral vit avec ces difficultés.

À l’IOC, nous soutenons les nouvelles technologies qui aident les gens à surmonter ces défis et à vivre au mieux de leurs capacités. Afin de promouvoir la commercialisation des idées, nous œuvrons à la création d’une grappe de neurotechnologies en Ontario qui permet aux personnes atteintes de troubles cérébraux de réaliser tout leur potentiel et de s’adapter à leur situation temporaire ou quotidienne. Dans la plupart des cas, ces innovateurs sont motivés par l’idée d’aider un proche à surmonter des défis auxquels il a récemment été confronté et à trouver des solutions qui affectent de manière positive la vie de nombreuses autres personnes.

La grand-mère de Marc Elias avait de la difficulté à se servir une tasse de café sans en renverser à cause de ses tremblements excessifs. Il a donc développé le gant Steadiwear qui aide à réduire les répercussions des tremblements. Elizabeth Audette-Bourdeau était inquiète pour son grand-père, car la plupart des résidents vivant dans des centres de soins pour personnes âgées souffrent d’isolement social. Elle a donc créé la technologie Welbie permettant au personnel des services de soins aux personnes âgées de surveiller et de suivre les activités sociales des résidents. Morgan Rosenberg s’est inquiété de son propre bien-être lorsqu’il s’occupait d’un être cher. Son application Supports Health offre aux aidants naturels de l’éducation, des ressources thérapeutiques et un soutien par les pairs. Dans chaque cas, la solution développée améliore non seulement la vie de leurs proches, mais également celle de nombreuses personnes confrontées à des problèmes similaires.

Ce ne sont là que quelques exemples des nouvelles technologies développées chez nous par les innovateurs ontariens. En tant que contributeur important au développement de la grappe de neurotechnologies de l’Ontario, notre rôle est d’aider les gens qui aident les gens. Pour ce faire, nous offrons du financement aux personnes ayant de bonnes idées et intégrons leurs entreprises dans un écosystème de chercheurs, de cliniciens, de partenaires de l’industrie et de patients afin d’aider leurs idées à prendre racine et à réussir.

Chaque année, nous finançons et promouvons la commercialisation de neurotechnologies à un stade précoce par le biais de nos programmes ONtrepreneurs et Neurotech Early Research and Development (NERD). Comptant actuellement 71 entreprises, le portefeuille de l’IOC représente une part importante de l’activité dans le domaine des neurotechnologies en Ontario. Nous allons bientôt accueillir une nouvelle cohorte d’ONtrepreneurs et nous vous invitons à venir les rencontrer, ainsi que d’autres entreprises de neurotechnologies, à notre deuxième Exposition de neurotechnologies de l’Ontario à Waterloo le 20 juin.

Fidèles à nos objectifs de collaboration, nous encourageons les entrepreneurs et leur permettons de travailler avec les chercheurs et les membres de la communauté des patients pour accélérer et améliorer le développement des neurotechnologies. Une récente collaboration entre Awake Labs et l’hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview apportera une nouvelle technologie à la communauté de l’autisme qui permet de reconnaître les signes précoces de l’anxiété et de savoir à quel moment appliquer des stratégies de relaxation. La technologie brevetée intitulée « Anxiety Meter » autonomisera les personnes atteintes d’autisme et leur fidèle équipe de soins en les aidant à combattre l’anxiété et à améliorer leur qualité de vie.

Les efforts de l’IOC sont consacrés à l’élaboration de solutions qui aident à surmonter les défis liés à la santé du cerveau. Comme Marc et sa grand-mère ou Morgan qui prend soin de sa conjointe, nous considérons la neurotechnologie comme un moyen d’améliorer la vie d’un Ontarien sur trois touché par des troubles du cerveau. Avec chaque nouvelle entreprise et solution innovante, la grappe de neurotechnologies de l’Ontario aidera les gens à maximiser leurs capacités et à améliorer la santé cérébrale en Ontario.

Commentaires