Nouvelles sur les programmes de découverte intégrée de l’IOC

Les programmes de découverte intégrée de l’IOC rassemblent plus de 200 chercheurs et cliniciens, 35 institutions, 40 entreprises et 20 groupes de patients de l’Ontario.

Lisez leurs mises à jour et progrès qu’ils nous ont transmis. Continuer la lecture « Nouvelles sur les programmes de découverte intégrée de l’IOC &rquo;

Atteindre la cible à l’aide des biomarqueurs

Par : Martin Smith, stagiaire de l’IOC, diffusion

Le cerveau est compliqué. Après un siècle de recherche, nous faisons encore de nouvelles découvertes chaque jour. Nos connaissances sur le fonctionnement de cet organe sont limitées, car le cerveau est un réseau de cellules hautement spécialisées, et les connexions changent toujours. Continuer la lecture « Atteindre la cible à l’aide des biomarqueurs &rquo;

Les priorités des patients : un très bon point de départ

Par Meredith Bibbings, stagiaire de l’IOC, recherche

Les initiatives les plus efficaces tiennent compte des besoins de ceux qui bénéficieront de ces initiatives. Dans le contexte de la recherche, cela peut se traduire par la compréhension du patient, des politiques, de la commercialisation et des fournisseurs de soins. Continuer la lecture « Les priorités des patients : un très bon point de départ &rquo;

Les couplages de données internationaux ouvrent de nouvelles possibilités dans la recherche sur l’autisme

L’IOC catalyse l’impact de la recherche cérébrale ontarienne en augmentant la collaboration entre les chercheurs, les médecins, les patients et leurs groupes de défense, ainsi que les partenaires de l’industrie. Un ingrédient clé de cette collaboration est bien entendu le partage. À l’IOC, le partage de grandes quantités de données forme la pierre angulaire d’une collaboration effective en matière de recherche. Pour qu’elles soient partagées efficacement, les données doivent être stockées à un endroit où elles peuvent être consultées et analysées collectivement. Continuer la lecture « Les couplages de données internationaux ouvrent de nouvelles possibilités dans la recherche sur l’autisme &rquo;

Repousser les limites de la recherche grâce à l’étude en parallèle de plusieurs troubles

Bien que l’autisme, l’épilepsie ou la dépression semblent à première vue très différents, l’étude simultanée de ces maladies, ainsi que d’autres troubles cérébraux, est avantageuse. Chaque maladie présente ses caractéristiques particulières, mais il existe beaucoup de chevauchements. Par exemple, des autistes souffrent de dépression et des personnes atteintes de paralysie cérébrale sont également épileptiques. La recherche cérébrale est intrinsèquement complexe – les causes sous-jacentes de troubles différents peuvent présenter des similitudes, tandis que celles de troubles similaires peuvent être très différentes. Une telle chose complique notre travail, mais nous permet d’emprunter des observations relatives à un trouble afin de contribuer à la recherche sur un autre trouble. Continuer la lecture « Repousser les limites de la recherche grâce à l’étude en parallèle de plusieurs troubles &rquo;