Les discussions publiques de l’IOC – dépasser les forums universitaires et la communication scientifique

Par : Lucia Kwan, stagiaire, programmes de recherche, Institut ontarien du cerveau

Connaissez-vous une personne aux prises avec l’autisme, la démence ou la dépression? Il y a de fortes chances que oui. En fait, nous savons que 1 Canadien sur trois souffrira d’un trouble cérébral au cours de sa vie. En 2010, l’Ontario comptait à elle seule au moins 135 000 personnes atteintes de démence, ce qui est à peu près l’équivalent de la population de Whitby. Continuer la lecture « Les discussions publiques de l’IOC – dépasser les forums universitaires et la communication scientifique &rquo;

Le cerveau – toute la vérité

Principalement, l’Institut ontarien du cerveau (IOC) effectue la narration d’histoires, rend la recherche accessible et crée un esprit communautaire profond au sein du paysage de la neuroscience. L’IOC vise à faire de l’Ontario un chef de file dans la recherche sur le cerveau ainsi qu’en matière de commercialisation et de soins connexes. De plus, l’Ontario accueille de grands chercheurs et des installations de premier plan dans le domaine de la neuroscience depuis bien avant que l’IOC soit fondée et sa mission était de former différents groupes pouvant travailler ensemble de manières qui n’avaient jamais été possibles auparavant. Continuer la lecture « Le cerveau – toute la vérité &rquo;

Établir un lien entre les familles et la communauté des chercheurs

L’un des principaux objectifs de l’IOC est de permettre la collaboration entre les patients et les défenseurs de leurs droits, les chercheurs, les cliniciens et l’industrie, afin d’améliorer les résultats pour les personnes atteintes de troubles de neurodéveloppement. Continuer la lecture « Établir un lien entre les familles et la communauté des chercheurs &rquo;

À l’écoute des patients

L’une des priorités les plus importantes de l’IOC est de faire entendre la voix des patients dans le monde de la recherche. À cette fin, l’IOC a aidé à établir cinq comités consultatifs des patients (CCP) qui font le lien entre les patients, leur famille et leurs défenseurs, et les gens qui travaillent aux frontières même de la recherche en matière de cerveau. Continuer la lecture « À l’écoute des patients &rquo;