Édifier les bases des réseaux pour améliorer les impacts sur la santé

Depuis la création de l’Institut ontarien du cerveau (IOC) en 2010, nous poursuivons une mission unique : améliorer la vie de plus d’un million d’Ontariens et d’Ontariennes vivant avec un trouble cérébral.

Le travail de l’IOC met l’accent sur trois domaines clés : la participation des patients à la recherche, l’intégration des données probantes dans la pratique et la promotion d’une culture d’évaluation. Grâce à ces efforts, nous travaillons avec des communautés et des organismes pour produire un impact sur la santé plus important que ce que nous pourrions générer de manière indépendante. Des exemples concrets de chacun des trois domaines aident à comprendre le raisonnement sur lequel repose notre approche et les résultats que celle-ci a permis d’atteindre jusqu’à maintenant. Continuer la lecture « Édifier les bases des réseaux pour améliorer les impacts sur la santé »

Promouvoir le bien-être et la résilience dans les collectivités

Au Canada, le suicide représente 24 % de tous les décès chez les 15 à 24 ans. Chez les jeunes des Premières Nations, le taux de suicide est de cinq à sept fois plus élevé que chez les jeunes non autochtones. Bien que le taux de suicide dans chaque collectivité des Premières Nations soit différent, ces chiffres demeurent beaucoup trop élevés, ce qui a inévitablement des effets dévastateurs sur le bien-être général de plusieurs collectivités étroitement liées. Continuer la lecture « Promouvoir le bien-être et la résilience dans les collectivités »