Nouvelles sur les programmes de découverte intégrée de l’IOC

Les programmes de découverte intégrée de l’IOC rassemblent maintenant plus de 200 chercheurs et cliniciens, 35 institutions, 40 entreprises et 20 groupes de défense des patients de l’Ontario.

Lisez leurs mises à jour et progrès qu’ils nous ont transmis.

CAN-BIND

Le programme CAN-BIND continue d’effectuer un suivi auprès des participants de l’étude CAN-BIND 1 pour les aider à maintenir leur bien-être grâce à des études de recherche supplémentaires. Ces études de suivi aideront les chercheurs à comprendre pourquoi certaines personnes demeurent dans un bon état après avoir suivi un traitement par médicaments antidépresseurs, tandis que d’autres voient leurs symptômes réapparaître et vivent une « rechute de dépression ». Les chercheurs cherchent également à identifier les prédicteurs des rechutes. Ainsi, la recherche a pour but d’aider les gens souffrant de dépression à améliorer et à maintenir leur bien-être. Les participants profiteront de cette occasion pour travailler avec l’équipe chargée de l’étude afin de surveiller leurs symptômes thymiques, leur activité physique et leur sommeil.

D’autres études CAN-BIND à venir se pencheront sur les nouvelles options thérapeutiques pour soigner la dépression, comme la stimulation sensorielle rythmique qui consiste à utiliser des sons et de la musique afin d’induire des changements dans les motifs d’activité cérébrale et ainsi soulager les symptômes de la dépression. Il y a des preuves convaincantes que la musique améliore le bien-être. Comprendre son rôle dans la dépression pourrait permettre aux patients de gérer leurs symptômes dépressifs et de maintenir leur bien-être à l’aide d’une méthode non invasive. La stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) est un autre outil à l’étude. Cette technique de stimulation cérébrale non invasive consiste à stimuler des endroits précis du cerveau à l’aide de champs magnétiques pulsés. En recueillant des images par résonance magnétique (IRM), des électroencéphalogrammes (EEG), des questionnaires sur la santé et des échantillons de sang de tous les patients, les chercheurs espèrent identifier les biomarqueurs de la réponse au traitement par rTMS. La capacité de déterminer les personnes qui répondront à ce traitement permettra aux fournisseurs de soins de choisir un traitement rapidement et efficacement, ce qui permettra aux patients d’améliorer leur état en moins de temps.

Dr Shane McInerney a organisé une journée d’appréciation et de remerciement pour les participants de CAN-BIND-1, leurs familles et leurs amis, à laquelle assistaient également des représentants de CAN-BIND, de l’Institut ontarien du cerveau (IOC) et de la Mood Disorders Association of Ontario (MDAO). L’événement, qui s’est déroulé au centre-ville de Toronto, était présenté par CAN-BIND et l’IOC, et les participants ont profité de cette occasion pour partager leurs expériences sur la dépression et la participation au programme de recherche CAN-BIND-1. Ils ont également eu l’occasion de connaître les ressources communautaires et les prochaines initiatives de CAN-BIND. Au cours de la journée, une participante a livré un récit courageux, authentique et inspirant sur sa participation à CAN-BIND-1 et son parcours pour vaincre la dépression avec l’aide de sa famille et ses amis. Pour miser sur le succès de cette journée, des événements semblables sont prévus ultérieurement.

EpLink

Les chercheurs du programme EpLink planifient une étude avec Synaptive Medical afin d’améliorer les résultats de la chirurgie pour l’épilepsie tout en minimisant les risques d’endommager la vision. En utilisant l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour cartographier les voies neuronales du cerveau, les chirurgiens pourront mieux éviter celles de la vision. L’objectif consiste à minimiser les problèmes de vision post-chirurgie et à donner aux patients de meilleures chances de retrouver leur permis de conduire. Les chercheurs procèdent également au recrutement de participants pour une étude clinique qui utilisera les électrodes EEG déjà implantées dans le cerveau des gens atteints d’épilepsie. Elles seront reliées à un nouveau modèle informatique qui détectera avec précision quand une crise d’épilepsie commence et qui utilisera une nouvelle approche mathématique pour trouver la crise d’épilepsie se trouve. Ce processus permettra d’effectuer une stimulation cérébrale plus ciblée afin d’arrêter les crises.

En partenariat avec l’Epilepsy Support Centre, EpLink a organisé deux événements. Le premier consistait en une séance d’information sur la marijuana médicale pour le traitement de l’épilepsie qui a eu lieu à London, en Ontario, et plus de 50 personnes y ont assisté. Pendant la soirée, des chercheurs d’EpLink, des parents de patients et des groupes de défense des patients, ainsi que des neurologistes de l’Université de Western Ontario, se sont exprimés. Les présentations étaient suivies de discussions ouvertes sur l’utilisation d’un extrait de marijuana médicale, le cannabidiol, pour la gestion de l’épilepsie. Le deuxième événement était la collecte de fonds Dueling Pianos 4 Epilepsy qui a également eu lieu à London. Les invités ont assisté à un divertissement musical par deux pianistes qui interprétaient des chansons à succès des années 90, et des prix ont été tirés au sort tout au long de la soirée. EpLink a également tenu son premier forum ouvert sur la mortalité des personnes épileptiques auquel ont assisté des chercheurs d’EpLink, des cliniciens ainsi que des membres d’Epilepsy Toronto. Les présentations portaient sur la mortalité, en plus de renseigner le public sur la recherche en cours et les statistiques qui informent la pratique clinique. Le forum a augmenté la sensibilisation et engagé des discussions sur la mortalité des épileptiques. Plus de 40 chercheurs, cliniciens, organismes sans but lucratif et partenaires industriels étaient présents.

 L’IOC et l’équipe d’EPLink tiennent à féliciter Dr Roman Genov, Dr Taufik Valiante et Dr Jose Luis Perez Velazquez pour avoir reçu une bourse des Instituts de recherche en santé du Canada. Le projet de recherche concertée sur la santé (en partenariat avec le CRSNG) qu’ils ont proposé porte sur la détection des changements chimiques qui se produisent dans le cerveau avant les crises d’épilepsie et sur les techniques de neuromodulation pour les arrêter.
CP-NET

Des progrès notables sont survenus dans le cadre de l’initiative SoloWalk du Centre de traitements pour enfants d’Ottawa (CTEO) qui vise à adapter l’appareil GaitEnable afin qu’il puisse être utilisé par des jeunes souffrant de paralysie cérébrale. Grâce aux efforts de Dre Anna McCormick du CP-NET et de l’entreprise d’Ottawa GaitTronics, quatre enfants ont réussi à se tenir debout sans aide pour la première fois depuis plusieurs années. Les familles étaient reconnaissantes et elles sont très intéressées de participer à la recherche en cours. Gagnante de la compétition des chercheurs en résidence du CHEO, cette recherche sera présentée dans des conférences internationales futures. Les chercheurs et les entrepreneurs seront également présents lors du téléthon annuel du CTEO. CP-NET cherche des moyens de continuer sur la lancée de ce partenariat sensationnel avec le CTEO et le Grandview Children’s Centre.

CP-NET a récemment tenu son atelier annuel, qui rassemblait des chercheurs de CP-NET, des coordonnateurs, des stagiaires et des familles, afin de présenter les dernières nouvelles sur la recherche de CP-NET et de commencer à planifier l’avenir de CP-NET. Cette année, CP-NET avait organisé un événement pour faire la démonstration des technologies de réalité virtuelle, de jeux d’exercices et de communication oro-faciale, ainsi que de Solowalk. Des employés du Conseil scolaire du district de Toronto et des investisseurs d’AngelONE étaient sur place afin de présenter des technologies destinées aux personnes souffrant de paralysie cérébrale. CP-NET est également enthousiaste au sujet de l’ajout de ses jeux d’exercices au camp d’été SPORTFit de deux semaines pour les enfants de 7 à 14 ans souffrant de paralysie cérébrale qui se tiendra du 4 au 15 juillet 2016 au Holland Bloorview Kids Rehabilitation Hospital. Pour un deuxième été, ce camp proposera des exercices intensifs pour le développement de la motricité globale et des exercices cardio-vasculaires, en plus de partager des connaissances sur la participation aux sports communautaires et aux activités de loisirs.

Dans le cadre de la Journée mondiale de la paralysie cérébrale, CP-NET organisera le troisième événement annuel Creating Possibilities for CP: CP-NET Science & Family Day, qui aura lieu le mercredi 5 octobre 2016. Les plus récentes recherches du CP-NET y seront présentées et les organismes communautaires seront sur place afin de permettre aux familles de se rencontrer, de réseauter et d’en apprendre davantage au sujet des ressources à leur disposition dans leur communauté. CP-NET présentera beaucoup d’autres surprises dans le cadre de cette journée!

L’IOC et l’équipe de CP-NET tiennent à féliciter les nombreux chercheurs de CP-NET qui ont reçu plus de 12 millions $ des IRSC dans le cadre du réseau de la SRAP sur les maladies chroniques CHILD-BRIGHT. Ils aimeraient également féliciter Dre Darcy Fehlings et Dr Richard Wintle, qui ont obtenu une bourse d’accélération du McLaughlin Centre.

POND

Le réseau POND est ravi d’annoncer l’établissement d’un site pour l’est de l’Ontario à l’Université Queen’s qui sera sous la direction de Dr Xudong Liu. Ce site de recherche étudiera des enfants ayant un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme, de déficience intellectuelle, de trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité, ainsi que des enfants au développement normal. Du phénotypage, des tests génétiques et de l’imagerie y seront également effectués.

Cette année, la journée de la famille de POND a rassemblé plus de 400 visiteurs de l’Ontario. Au moment de leur inscription, les familles devaient soumettre leur « question préoccupante », et elles ont obtenu des réponses tout au long de la journée lors des mises à jour sur les recherches ou des présentations des experts du POND. Toutes les facettes de la recherche du POND, notamment la génétique, les modèles translationnels, l’imagerie et les soins cliniques, ont été abordées. Le conseil consultatif des patients du POND a également fait une présentation fascinante sur l’importance de la recherche et son impact sur les familles. De plus, lors de cet événement, les agences et les partenaires communautaires ont pu présenter leur travail et les ressources qu’ils offrent.

L’IOC et l’équipe du POND tiennent à féliciter Dr Stelios Georgiades et Dre Terry Bennett pour avoir reçu le prix Early Career du Hamilton Health Sciences pour leur contribution scientifique exceptionnelle. Ils tiennent également à féliciter Dr Jason Lerch d’avoir reçu de nouvelles bourses de la Simon Foundation Autism Research Initiative, des Instituts de recherche en santé du Canada et de la fondation Brain Canada (Programme Azrieli de recherche sur le développement neurologique).

ONDRI

Une nouvelle collaboration de recherche commencera sous peu entre l’ONDRI et le Sunnybrook Health Sciences dans le cadre de l’étude Brain-Eye Amyloid Memory (BEAM). L’étude BEAM se penche sur trois nouvelles techniques non invasives qui consistent à mesurer l’œil afin de détecter la démence à son stade le plus précoce. Fait particulièrement intéressant à noter, BEAM est la première étude qui tirera parti de l’infrastructure et des capacités de l’ONDRI, qui permettent de partager les coûts, les patients et les données. Les données provenant de BEAM seront également stockées dans la plate-forme Brain-CODE de l’IOC qui optimise la valeur de l’investissement de l’IOC dans les capacités de recherche sur la neurodégénérescence, en plus de permettre à l’ONDRI d’accéder aux données de plus de 200 patients supplémentaires.

Dans les médias – Dre Carmela Tartaglia de l’ONDRI a discuté du mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer sur les ondes de Global News. Le magazine Maclean’s a publié un article sur l’ONDRI, ainsi que sur le diagnostic de Parkinson et la recherche oculaire de Dr Chris Hudson. The Globe and Mail a également publié un article au sujet du travail de Dr Hudson. Dr Robert Bartha et Dr Manuel Montero-Odasso ont présenté leurs recherches sur l’imagerie, la démarche et l’équilibre dans le Toronto Star.

Les chercheurs de l’ONDRI, Dre Angela Troyer et Dr Barry Greenberg, participeront à une discussion organisée par Hot Docs et l’IOC sur la science de la mémoire après la présentation du documentaire In Search of Memory réalisé par Eric Kandel, gagnant d’un prix Nobel.

L’IOC et l’équipe de l’ONDRI tiennent à féliciter Dre Sandra Black, cochercheuse principale sur l’Alzheimer et les troubles cognitifs légers, pour avoir reçu le prix Dean’s Alumni Lifetime Achievement Award de l’Université de Toronto. Lisez l’article sur les membres de l’équipe de l’ONDRI et leurs réussites, notamment Shalane Basque et l’équipe de neuropsychologie, Dr Stephen Pasternak, Dre Jennifer Mandzia, Dr Morris Freedman et Dr Dallas Seitz.

Visionnez les nouvelles vidéos de l’ONDRI au sujet de l’expérience des participants sur leur chaîne YouTube.

Retournez au bulletin

Commentaires