Les soins à l’ère du numérique

Le passage des activités traditionnelles en personne à un espace numérique provoqué par la pandémie a été difficile, mais ce changement nous a permis de voir notre travail sous un angle nouveau. Le simple fait de passer en ligne nous a permis de réduire les obstacles à l’accès et atteindre plus de personnes que jamais auparavant. Le changement n’est pas facile, mais malgré les défis que nous avons dû relever, nous sommes prêts à orienter l’avenir de la santé cérébrale vers l’espace numérique en investissant notre énergie et nos ressources aux bons endroits. Continuer la lecture « Les soins à l’ère du numérique »

Application des connaissances – Du laboratoire à la vraie vie

Vous souvenez-vous du vieil adage « partager, c’est aimer »? Nous enseignons à nos enfants la valeur du partage, car nous pensons qu’il s’agit d’une compétence importante à développer. En vieillissant, la compétence du partage prend un sens différent, comme la coopération ou la générosité, mais le concept de base reste inchangé : nous donnons et nous recevons, ce qui améliore le fonctionnement des relations et de la société. À l’IOC, nous encourageons nos parties prenantes à partager leurs connaissances tirées de la recherche, car nous croyons qu’en partageant ce que nous apprenons de la recherche, nous pouvons permettre aux gens de mieux prendre soin de la santé de leur cerveau. Continuer la lecture « Application des connaissances – Du laboratoire à la vraie vie »

La santé mentale et la santé du cerveau se rejoignent – un changement de paradigme

Lorsque la Grande-Bretagne a nommé Tracey Crouch sa toute première ministre de la Solitude, la plupart des gens ont trouvé cela comique. L’apparente futilité de cette nomination s’est rapidement dissipée et a suscité d’importantes questions sur la santé mentale, dépassant les frontières britanniques. Cet enjeu concerne-t-il uniquement la Grande-Bretagne? Et la solitude n’est-elle plus une affaire personnelle? La Commission Jo Cox sur la solitude qui a exhorté la Grande-Bretagne à agir a révélé que plus de 9 millions de personnes en Grande-Bretagne – environ 14 % de la population – se sentent souvent ou toujours seules, coûtant aux employeurs jusqu’à 3,5 milliards de dollars par an, sans parler des coûts personnels sur le plan du bien-être. Continuer la lecture « La santé mentale et la santé du cerveau se rejoignent – un changement de paradigme »

Les soins communautaires comme extension des soins de santé

Lorsque nous pensons aux soins de santé, les infirmières, les médecins, les hôpitaux et les proches aidants viennent probablement à l’esprit. Et à juste titre, étant donné le rôle de premier plan qu’ils jouent, en particulier lorsque les besoins de santé sont urgents, et un rappel particulièrement frappant pendant la crise sanitaire actuelle. On néglige souvent les soins prodigués aux personnes en dehors du système de santé formel, c’est-à-dire les soins qu’elles reçoivent de leur communauté. Continuer la lecture « Les soins communautaires comme extension des soins de santé »

La science en équipe : la clé pour favoriser le progrès scientifique

Vous connaissez l’expression « deux têtes valent mieux qu’une »? Parfois, plusieurs têtes sont nécessaires pour résoudre un problème, ce qui est particulièrement vrai pour les problèmes auxquels nous sommes confrontés en matière de santé du cerveau. Pour cette raison, l’IOC croit en un modèle collaboratif afin de résoudre les problèmes complexes en formant des partenariats durables dans les domaines de la recherche, de la commercialisation et des soins. Dans ce cas, plusieurs cerveaux qui pensent différemment valent mieux qu’un. Continuer la lecture « La science en équipe : la clé pour favoriser le progrès scientifique »

S’adapter aux nouvelles normales par la neurotechnologie

Nous tenons la santé du cerveau pour acquise. Nous avons tendance à ne pas y penser jusqu’à ce que quelque chose change et qu’une tâche simple devienne désormais difficile. Souvenez-vous de la fois où vous avez subi une blessure sportive et que vous êtes resté au lit pendant quelques semaines; de la fois où vous vous sentiez triste et aviez du mal à en parler à l’un de vos amis ou des membres de votre famille; ou imaginez taper du pied au rythme de votre chanson préférée sans pouvoir vous arrêter. Bien que la plupart d’entre nous puissent nous rétablir et retrouver nos capacités habituelles, une personne sur trois touchée par un trouble cérébral vit avec ces difficultés.

Continuer la lecture « S’adapter aux nouvelles normales par la neurotechnologie »

Les mégadonnées: qu’est-ce que ça signifie pour votre santé?

Les mégadonnées ont une signification différente pour chacun, mais la plupart s’entendent pour dire qu’une plus grande quantité de données nous procure de meilleures informations, ce qui nous permet de prendre de meilleures décisions. Prenons l’exemple de Netflix. Ils collectent énormément de données sur nos habitudes de visionnement, puis ils les utilisent pour faire des recommandations personnalisées, mettre au point du nouveau contenu et améliorer l’expérience utilisateur. Les soins de santé n’ont rien en commun avec Netflix, mais pouvons-nous emprunter l’approche de cette entreprise pour nous assurer que les données sont utilisées de façon plus efficace et qu’elles améliorent l’expérience des gens? D’abord, nous devons repenser la façon dont nous collectons et utilisons les données de recherche. C’est pourquoi l’Institut ontarien du cerveau et ses partenaires ont mis au point la plateforme de données Brain-CODE.

Continuer la lecture « Les mégadonnées: qu’est-ce que ça signifie pour votre santé? »